Brossez-les dans le sens du poil !

Les vaches se grattent volontiers : quand elles ont accès à une brosse, elles la fréquentent plusieurs fois par jour.Propreté améliorée, baisse du stress et de l’agressivité, augmentation de la production laitière… la brosse d’étable constitue un levier de productivité non négligeable.

Dans un contexte de recherche de compétitivité, tout élément susceptible d’améliorer la productivité des animaux tout en augmentant leur niveau de confort est le bienvenu. L’installation d’une brosse d’étable constitue justement un investissement à même de faire progresser la production laitière, de limiter les problèmes de santé ainsi que les accidents et de réduire le niveau de stress du troupeau.

+ 1kg/VL/jour

Il existe bel et bien un lien entre le niveau de confort procuré aux animaux, leur bien-être et leurs performances zootechniques, bien que la notion de bien-être soit difficile à quantifier scientifiquement… Une étude réalisée en 2009 par l’université Cornell, dans l’État de New York aux Etats-Unis et la ferme expérimentale de Spruce Haven a toutefois mis en évidence l’amélioration de productivité laitière permise par la présence de brosses à vaches. Chez les vaches en seconde lactation, le gain mesuré était d’un kilo/VL/jour.
Parmi les explications avancées pour expliquer cette hausse, une augmentation de l’activité des vaches, plus enclines à fréquenter l’auge. Une autre piste serait celle d’une stimulation générale de la circulation sanguine des animaux brossés, qui favoriserait l’irrigation de la mamelle, et par là-même la sécrétion lactée…

Moins de mammites

L’autre constat de cette étude est la diminution du nombre de cas de mammites pour les vaches en deuxième lactation et au-delà. Ainsi, pour les vaches en troisième lactation 39 % de mammites étaient relevées dans la stabulation témoin, contre 24 % dans la stabulation équipée de brosses. Là aussi, c’est l’hypothèse d’une augmentation de l’activité et une réduction de la durée des périodes couchées – et par là de l’exposition de la mamelle aux bactéries pathogènes - qui est évoquée pour expliquer cet avantage. De même, l’amélioration de l’état de propreté général des animaux brossés pourrait concourir à la réduction de la pression bactérienne au niveau des mamelles et des trayons.

Comme la brosse constitue un point d'intérêt pour les vaches, il faut la disposer judicieusement pour éviter de créer des embouteillages.

Frottage, léchage et toilettage mutuel sont des besoins instinctifs profondément inscrits dans le comportement naturel des vaches : au pâturage, celles-ci se grattent et se massent plusieurs fois par jour contre les arbres ou les poteaux. En stabulation, elles utilisent les éléments à leur disposition : murs, abreuvoirs, tubulaires… ce qui peut entraîner des dégâts matériels et des blessures ! Les comportements de frottages font partie des rituels déployés par les bovins pour soulager leurs stress (introduction de nouveaux animaux, bousculades, etc.) En outre ces séances de toilettage jouent un rôle important dans les interactions sociales entre les animaux, et permettent de réguler les comportements de domination.

La bonne place

Il est important d’installer la brosse à vache dans un endroit où la place est suffisante. Et aussi loin que possible du cornadis et d'un abreuvoir, sous peine de nuire à la fluidité des déplacements des animaux, et de contaminer l’eau de boisson ou l’auge avec les poils et les poussières dispersés par l’action de la brosse. Un couloir entre les allées est généralement un bon emplacement. Si c'est au bout de l'étable et qu'il n'y a pas d'abreuvoir à proximité, installer la brosse sur le mur permettra de ne pas affecter le déplacement des vaches. Dans un nouveau bâtiment, on peut prévoir un couloir plus large, particulièrement s’il est amené à être équipé de la brosse et un poste d'abreuvement, tout en permettant la circulation normale des animaux.
Au niveau des aires d'exercices, la durée pendant laquelle la brosse est accessible aux vaches étant limitée, leur disponibilité devient un facteur important pour réduire la compétition et les bousculades. Il faut donc adapter le nombre de brosses disponibles à la taille du troupeau (une brosse pour 40 VL). La qualité du sol sous la brosse est aussi décisive : celui-ci doit être antidérapant, car les vaches se contorsionnent de façon parfois surprenante pour atteindre les endroits qui démangent et qui sont difficiles d'accès ! Il faut donc éviter qu’elles ne tombent et se blessent si le sol est trop glissant.

Vos commentaires
Laisser un commentaire >> Aucun commentaire
Mixeur ORKA
Mixeur puissant et efficace, dans les fosses couvertes et plein air.
Plus de détails

ERGOMILK
Tapis caoutchouc ergonomique pour les fosses de traite. Du confort pour l'éleveur.
Plus de détails

KKM
Tapis de caoutchouc d'un bon niveau de confort et grande souplesse.
Plus de détails

Copyright © 2018 Agriest Elevage - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.torop.net - Plan du site