Ne le laissez pas sans-abri !

 

L’abri n’est pas obligatoire maisil esttrèsfortementrecommandé
En effet, la réglementation n’indique pas expressément qu’un pré doit
être équipé d’un abri, mais elle précise qu’il estinterdit de garder en
plein air des équidés lorsqu’il n’existe pas de dispositifs et
d’installations destinés à éviterlessouffrances qui pourraientrésulter
des variations climatiques(Art R.214-18 du code rural).
Il faut donc protéger les animaux qui sont exposés aux aléas
climatiques(soleil, vent, pluie etfroid).
L’abri peut être naturel(haies,forêt) ou artificiel(construction fermée
sur trois côtés) et doit permettre au cheval de s’abriter des vents
dominants. En hiver, le propriétaire prendra soin d’utiliser des
couvertures ou de rentrerses animaux en bâtiment(box, écurie…). En
tout état de cause, il faudra veiller à ce que la ration alimentaire soit
distribuée à l’abri desintempéries.
Les juments en attente de poulinage devront impérativement être
détenues à l’abri desintempéries et disposer d’une litière sèche.
Le détenteur de l’animal devra exercer une surveillance quotidienne
ets’assurer que le cheval a la possibilité de s’abreuversans difficulté
et à volonté.

Il est possible dans la plupart des régions françaises de garder les chevaux en extérieur toute l'année. Un abri, bien qu'il ne soit pas obligatoire, est dans ce cas fortement recommandé.

Un abri, même sommaire, permet aux animaux de se prémunir des vents violents et des précipitations.La réglementation n’indique pas expressément qu’un pré doive être équipé d’un abri, mais elle précise qu’il est interdit de garder en plein air des équidés lorsqu’il n’existe pas de dispositifs et d’installations destinés à éviter les souffrances qui pourraient résulter des variations climatiques (Art R.214-18 du code rural). 

Il faut donc protéger les animaux qui sont exposés aux aléas climatiques (soleil, vent, pluie et froid). L’abri peut être naturel (haies, bosquet, forêt) ou artificiel (construction fermée sur trois côtés) et doit permettre au cheval de s’abriter des vents dominants. En hiver, le propriétaire prendra soin d’utiliser des couvertures ou de rentrer ses animaux en bâtiment (box, écurie…). En tout état de cause, il faudra veiller à ce que la ration alimentaire soit distribuée à l’abri des intempéries.

Une surveillance quotidienne

Les juments en attente de poulinage devront impérativement être détenues à l’abri des intempéries et disposer d’une litière sèche. Le détenteur de l’animal devra exercer une surveillance quotidienne et s’assurer que le cheval ait la possibilité de s’abreuver sans difficulté et à volonté.

 

Vos commentaires
Laisser un commentaire >> Aucun commentaire
ORKA-EX
Une gamme de mixeurs pour vos installations Biogaz
Plus de détails

BELMONDO Motion
Conçu sur mesure pour s’adapter exactement à votre marcheur couvert.
Plus de détails

Kit Cheminée
Ventilation dynamique des bâtiments d'élevage par extraction d'air
Plus de détails

Copyright © 2022 Agriest Elevage - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.torop.net - Plan du site