Parage préventif : sols durs vs sols souples

Le Dr vétérinaire Yves Debeauvais détaille les différences au niveau du travail du pareur selon la dureté des sols.Certains éleveurs appréhendent de revêtir les sols de leurs stabulations (couloirs d’alimentation, aire d’attente…) d’un tapis caoutchouc. L'usure insuffisante de la corne des onglons n'entraînerait-elle pas un surcroît de travail de parage préventif ? Le Dr vétérinaire Yves Debeauvais bat en brêche cette idée reçue, expérience de pareur à l'appui !

Yves Debeauvais, vétérinaire spécialiste de la santé du pied des bovins et du confort animal, rassure les éleveurs qui appréhendent le travail supplémentaire de parage sur sols souples : « Certes, les vaches conduites sur des sols souples ont une pousse plus rapide de la corne. Cependant, en termes de parage, il n’y a pas photo : il suffit de comparer point par point les différences au niveau du travail du pareur dans les deux situations. »

 

Comparatif des deux situations
Forme et dimension visées par le parage fonctionnel. Profil typique d'un onglon obtenu sur sols durs (béton par exemple) Profil typique d'un onglon sur sol souple.
Travail du pareur Sols durs Sols souples

1) Rétablir l’équilibre entre l’onglon interne et l’onglon externe

Hyperplasie (croissance exagérée) des onglons externes des pieds arrières et des onglons internes pour les pieds avants => correction importante

Dissymétrie moins marquée entre l’onglon externe et l’onglon interne (3 mm environ) => peu de correction

2) Ramener la pince à la bonne longueur : muraille abaxiale de 7,5 cm environ (entre l’extrémité de la pince et la zone pileuse)

Difficile, car il faut tailler et corriger l’angle : l’onglon pousse en pince tout en s’affaissant et s’usant au niveau des talons (déformation).

Corne plus abondante, mais de bonne qualité. Angle optimal entre la sole et la muraille abaxiale (environ 50°)

3) Réaménager le creux axial

Comblement de la sole (ou hypertrophie de la sole), dû à l'abrasion des murailles. L'appui sur la sole stimule la pousse de la corne dans cette zone.
Creux axial fréquemment colmaté par de la bouse et des débris divers

La foulée naturelle permet une bonne mobilité des onglons entre eux, et l’évacuation naturelle des débris.

« A chaque étape, le travail du pareur est facilité pour les vaches qui se déplacent sur des sols souples. Et je ne parle pas des lésions traumatiques (cerises, ulcères de la sole), dont le traitement est très gourmand en temps de travail, et coûteux pour l’éleveur ! », conclut Yves Debeauvais.

 

Vos commentaires
Laisser un commentaire >> Aucun commentaire
TYPHON MORE
Le modèle Robuste - Idéal pour toutes les fosses et lagunes.
Plus de détails

WINGFLEX
Tapis caoutchouc avec profil à ailettes. De conception novateur il apporte une grande...
Plus de détails

JUMBO II
Le Robuste - Le modèle le plus performant pour les entrepreneurs agricoles
Plus de détails

Copyright © 2017 Agriest Elevage - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.torop.net - Plan du site